"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui regardent et laissent faire !" Albert Einstein

Un écran de smartphone cassé qui se répare tout seul ?


Des chercheurs ont mis au point un polymère capable de réparer automatiquement des trous de trois centimètres de large en mimant la coagulation du sang.

Des chercheurs ont créé un plastique qui se répare lui-même. © DR / Capture d'écran YouTube 


Et si votre écran de smartphone cassé, ou encore vos canalisations fissurées, ou même les puces électroniques usées de votre ordinateur se réparaient tout seuls ? Incroyable, et pourtant c'est peut-être bien ce qui pourrait arriver très prochainement. Si des chercheurs ont créé ces dernières décennies des plastiques qui se réparent eux-mêmes, le magazine américain Science révèle qu'une équipe d'ingénieurs de l'Université de l'Illinois a mis au point un polymère capable de réparer automatiquement des trous de 3 centimètres de large, soit des fissures cent fois plus grandes qu'auparavant.


Ce nouveau plastique révolutionnaire est inspiré de la circulation sanguine et mime la coagulation du sang. Il contient ainsi un réseau de capillaires qui délivrent des produits chimiques réparant alors les zones abimées. Les produits chimiques, qui arrivent via deux flots séparés, s'associent pour réparer les fissures en deux temps. Ils produisent pour commencer une sorte de gel qui recouvre la fissure. Puis dans un second temps, le gel durcit jusqu'à devenir un matériau solide.

Encore du travail

Les chercheurs assurent au magazine Science qu'ils ont "rempli des zones dépassant les 35 millimètres en 20 minutes et restauré les fonctions mécaniques (de l'objet, NDLR) en à peine trois heures". Les scientifiques admettent toutefois qu'il leur reste encore du travail. Selon eux, pour qu'un matériau "se régénère complètement", il faudra un système de réparation beaucoup plus flexible que celui mis au point. Ce nouveau polymère ouvre toutefois la voix à de futurs matériaux qui pourront se réparer après des impacts de balles, voire de roquettes.