"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui regardent et laissent faire !" Albert Einstein

5 choses intéressantes avec Windows 10


Le nouveau système d'exploitation de Microsoft gomme les audaces déstabilisantes de Windows 8 et ouvre de grands chantiers.




Windows 10, nouveau système d’exploitation pour PC (mais pas que) et successeur officiel de Windows 8, sort officiellement le 29 juillet 2015. Le logiciel est gratuit pour les possesseurs d'une licence Windows 7, 8 et 8.1, payant pour les autres (un peu plus de 100 francs pour la version familiale). Nous avons pu tester en condition réelle une version finale (anglaise) du produit sur une tablette Surface Pro 3.

1. L'interface, le système.

On oublie le côté schizophrène de Windows 8 qui faisait cohabiter une interface à base de tuiles (pour les écrans tactiles), à une autre plus classique pour les utilisateurs de souris. Lorsque le PC démarre, l'utilisateur se retrouve dans un univers plus familier dans lequel menu démarrer (graphiquement modernisé bien sûr) retrouve toute sa place. Ce n'est lorsqu'on déconnecte l'écran du clavier que le système propose de passer en mode tactile. Procédure qui peut être automatisée. Élégante, claire et rassurante, l'interface nous a séduit et le système s'est avéré jusqu'ici rapide, réactif et stable. L’utilisateur n'en devra pas moins comprendre certaines nouvelles logiques et retrouver des automatismes avant de se sentir totalement à l'aise.

2. Le navigateur Web maison

Baptisé Microsoft Edge, le navigateur maison de Microsoft plante le dernier clou dans le cercueil du toujours très décrié Internet Explorer. Simple et performant ce browser fait bien ce qu'il doit faire c'est à dire offrir un point d'accès efficace aux contenus internet de tous sexes et de toutes races. Pas de quoi cependant forcément persuader les utilisateurs de navigateurs concurrents (Firexox ou Chrome, par exemple) de devoir changer les habitudes. Notamment ceux qui leur ont greffé des extensions qui ne sont actuellement pas le point fort de ce navigateur maison.

3. Jouer à la Xbox One sur son PC

Avec Windows 10, il est désormais possible de jouer à des jeux Xbox One sur son PC. Il faut pour cela que la console et le PC soit raccordé au même réseau wi-fi. On lance la console branchée sur le téléviseur. Sur PC, on lance l'application Xbox qui capte les images et sons envoyées par la console. Il suffit alors de brancher une manette Xbox au PC pour jouer sur ce deuxième écran comme si on était devant le téléviseur (ou presque). Nous avons testé le procédé avec trois jeux: «Batman Arkham Knight» et «Halo - The Master Chief Edition», pour le rendu visuel, ainsi que «Pinball Arcade», pour voir comment Windows 10 s'en sortait avec les jeux pour lequel les interactions doivent être très rapidement restituées. Le bilan est très positif pour les deux premiers jeux et comme attendu, un peu moins avec le troisième ou la moindre augmentation du temps qui sépare l'appui sur une touche et son effet sur l'écran nuit à la jouabilité. Un effet de latence lié aux performances du wi-fi. 

Nous avons néanmoins été très impressionné par les progrès fait par les ingénieurs de Microsoft entre les versions bêta de Windows 10 et cette version finalisée. Ce qui laisse de l'espoir pour la suite, notamment lorsque la console passera également sous Windows 10 dans quelques mois.

4. Le PC diffuse sur tous les écrans.

Ce que peut faire la Xbox One, Windows 10 peut aussi le faire vers tous les écrans dans un domicile donné arrosé de wi-fi. Pour que cela fonctionne, l'écran récepteur doit être jumelé avec une sorte de clé USB (le Wireless Dispay Adapter) ou, encore-elle, la Xbox One. Pour autant que le réseau wi-fi soit robuste, la copie de l'écran Windows 10 vers d'autres est satisfaisante, avec parfois quelques hoquets. Nous avons néanmoins expérimenté quelques plantages inopinés et quelques caprices avec des coupures subites de la transmission du son. Tout cela manque encore grandement de stabilité. Pas de quoi encore faire regretter les solutions concurrentes. Celle d'Apple avec le protocole Airplay ou encore celle de Google avec sa clé Chromecast que nous avons testées sur le même réseau avec beaucoup moins de contrariétés.

5. La vidéo partout, partout?

Proche du point précédent... mais différente, la diffusion de vidéos vers tous les écrans connectés au wi-fi notamment via un raccourci «Diffuser vers...» en cliquant sur le fichier vidéo permet en théorie de la transmettre (toujours vers un adaptateur sans fil ou la Xbox One) de manière optimale un épisode de série ou un film gentiment stocké sur le disque dur. Par optimal, on entend en vrai plein écran et non pas en mode fenêtré sur le bureau de Windows 10. Là encore, les solutions concurrentes restent selon nos tests plus convaincantes que celle, maison, proposée par Microsoft, qui souffre d'une compatibilté incomplète avec les divers fichiers vidéos, manque encore de fiabilité et de certaines options. Pour l'heure, on préfère encore installer sur Windows 10 des applications tierces qui ont fait leurs preuves.

Pour nouer la gerbe

Produit conçu pour être un chantier permanent, la version ouverte à tous de Windows 10 nous a globalement convaincu malgré quelques faiblesses repérées ci-dessus. Le socle nous a paru solide, et le système d'exploitation fonctionne étonnamment bien même sur des machines plutôt anciennes et ne met pas en péril la plupart des «vieux» programmes que vous pourriez encore utiliser. Pour notre part, nous n'hésiterons pas à l'installer.