"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui regardent et laissent faire !" Albert Einstein

Les services américains font appels à des hackers pour tester la sécurité de leurs sites


Ashton Carter, le secrétaire américain à la Défense


Le secrétaire d'Etat à la Défense, Ashton Carter, a annoncé ce mardi 1er mars qu'il allait faire appel à des hackers informatiques afin de tester la fiabilité des systèmes de sécurité des sites internets du Pentagone.

Il s'agit d'utiliser des pirates informatiques de haut niveau dans le cadre d'une opération de consolidation de la sécurité des sites web publics du Pentagone. Ashton Carter a évoqué ce programme dans le cadre du «Commonwealth Club», le plus ancien forum d'affaires public des Etats-Unis à San Francisco.

Le secrétaire d'Etat à la Défense veut pouvoir identifier les points faibles et les failles de ces systèmes pour garantir un accès libre et ouvert à Internet «afin de faire en sorte que les entreprises puissent continuer à innover, et que les internautes puissent communiquer sans aucun danger».

«Renforcer notre défense informatique et, par conséquent, la sécurité nationale en général»

«Je suis persuadé que cette innovation permettra de renforcer notre défense informatique et, par conséquent, la sécurité nationale en général», exprime le chef du Pentagone dans un communiqué. Ce n'est pas la première fois que les services américains font appel à du personnel extérieur. Ils avaient déjà recruté des concepteurs de Microsoft, de Google, de Palantir et de Shopify.

Cette annonce intervient alors que la Défense américaine prévoit d’augmenter de plus de 15% son budget consacré à la guerre informatique en 2017. Les fonds seront destinés à mieux protéger les réseaux mais aussi à passer à l'offensive.