"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui regardent et laissent faire !" Albert Einstein

Swisscom introduit la reconnaissance vocale


Début août, l'opérateur téléphonique introduira un logiciel de reconnaissance vocale des clients. Cela permet un contrôle d'identité plus rapide et plus sûr.

La ligne téléphonique d'assistance se sécurise avec la reconnaissance vocale. 
(photo: Keystone/Archives/photo d'illustration)


La sécurité sera bientôt améliorée pour la ligne d'assistance («hotline») de Swisscom.

Grâce à Internet, il est de plus en plus facile pour les fraudeurs d'obtenir des données personnelles et de se faire passer pour une autre personne - autrement dit le «social engineering» ou «ingénierie sociale». Swisscom souhaite parer ce risque avec son logiciel, dénommé Voiceprint, a-t-il indiqué jeudi.

Ce nouveau système permet d'identifier le client rapidement et de manière univoque dès son deuxième appel et il n'aura donc plus à répondre aux questions de sécurité.

Empreinte vocale individuelle

Lorsque l'appelant parle, Voiceprint mesure différentes caractéristiques de la voix en quelques secondes comme la fréquence, la vitesse, l'élocution et les accents. Ces différentes caractéristiques forment une empreinte vocale individuelle de la voix qui ne peut être imitée. Les conversations ne sont pas enregistrées, précise Swisscom.

Et si le client ne désire pas procéder à l'enregistrement de son empreinte vocale, il peut la désactiver dans l'«Espace client» ou l'indiquer au conseiller clientèle de la ligne d'assistance. Le contrôle d'identité de ces clients continuera donc à être effectué via les questions de sécurité.

Le système est déjà très répandu et utilisé avec succès dans le secteur bancaire, notamment chez Barclays et la First Bank, relève l'opérateur historique suisse.

ATS